Trois parcs naturels à découvrir près de Domme

Le village de Domme, en Périgord Noir, est connu pour son label d’appartenance aux plus beaux villages de France, mais aussi pour sa bastide de Philippe le Hardi qui surplombe la Dordogne. Au-delà du village, les touristes qui viennent découvrir la région, le territoire de la Dordogne et les célèbres grottes préhistoriques ont à leur portée pas moins de trois parcs naturels régionaux.

Le parc naturel régional des Causses du Quercy

Parc naturel par excellence, le parc des Causses du Quercy propose de découvrir de nombreux paysages. Depuis les vallées parcourues par les rivières aux plateaux secs des causses zébrés de canyons, ils ont donné son nom à cet espace situé au sud du massif central. Le parc englobe des destinations touristiques remarquables comme le village de Rocamadour et la vallée de la Dordogne. Mais en profondeur aussi le site est emblématique : on ne manquera pas les cavités, les grottes et gouffres creusés dans le calcaire, terrains de jeux favoris des spéléologues habituels ou occasionnels.

Le parc régional Périgord-Limousin

Ce parc, encadré par les villes d’Angoulême à l’Ouest, de Limoges à l’Est et de Périgueux sur sa partie sud propose aux visiteurs et habitants de nombreux espaces naturels. Parmi les plus remarquables, ce sont les landes qui frappent les visiteurs. Les plus connues sont « La Petite Lande », « La Lande du Dolmen » ou celle de « La Bruyère » patrie du Busard Saint-Martin. Le territoire est également pour un tiers couvert de forêts de chataigners et de chênes principalement. Enfin, il faut savoir que l’on y trouve également un cratère de météorite d’un diamètre de 20km. Il est tombé il y a plus de 200 millions d’années et se situe près de Rochechouart.

Parc naturel régional des Landes de Gascogne

Près de Bordeaux et à l’est du bassin d’arcachon, le parc des Landes de Gascogne s’étend jusqu’à Mont-de-Marsant au sud. Il propose de nombreuses randonnées, des réserves d’oiseaux et bien entendu des musées, dont le plus connu : l’écomusée de Marquèze. Créé en 1969, il reconstitue la vie des habitants au XIXème siècle et vise à transmettre le patrimoine de la Grande Lande. La visite débute de manière très originale par un départ, en train historique, pour 4km à travers les forêts pour rejoindre un site préservé de 25 hectares. S’ensuit une immersion au temps des bergers echassiers qui surprend petits et grands. Autre curiosité à ne pas manquer dans ce parc, le delta de la Leyre, là ou les eaux douces rencontrent l’océan du bassin d’arcachon et la réserve d’oiseau du Teich ou près de trois cent espèces d’oiseaux migrent ou nichent.

Au-delà des balades à pied, la descente en kayak ou canoë fait partie des meilleures manières de découvrir ces espaces uniques et préservés, facile et sans les passages à sensations des descentes de l’Ardèche, ici c’est quiétude et découverte sous les voutes d’aulnes et de chênes pour des aventures de sur tout ou partie des près de 100 kilomètres navigables de la Leyre. On ne quittera pas le parc sans visiter, via des sentiers « découverte », une partie des 730 hectares de l’Espace Naturel Sensible du « Domaine d’Hostens et Lagunes du Gat Mort » avec sa succession de lacs, d’étangs et de zones humides habitées par de nombreuses espèces végétales et animales emblématiques de la région.

Tu pourrais aussi aimer

Didier

A propos de l'auteur: Didier

J'ai habité Domme jusqu'à 15 ans. Domme est tout simplement le plus beau village de France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *